Apostat Kabyle AK

Supercherie coranique, une de plus.


La sourate n° 96 n'est pas la 96ème dans l'ordre de la "révélation". D'ailleurs, il n'y a aucun ordre, juste un rassemblement hétéroclyte de phrases, d'époques différentes, quelques fois même, contenues dans une même sourate. Elle serait même la première à être "révélée". Les 114 sourates du coran ont été classées de manière arbitraire, sans suite logique. Cet agglomérat de tout et de n'importe quoi peut tout de même raisonnablement se diviser en 2 périodes: la mecquoise, ou période pré-hégire et la médinoise ou période post-hégire.
Les sourates classées dans la période pré-hégire sont celles qui ne contiennent pas trop de violence et d'atteintes de toutes sortes aux personnes. Des sourates loin pour autant d'être prises pour de la littérature hippie.

Le durcissement s'est produit entre ces 2 périodes, pour 2 raisons: d'abord sa fuite de la Mecque, d'où les habitants le chassèrent lui et ses disciples. Il échappa de peu à la mort (dommage pour l'humanité): sur le point d'être rattrapé par les soldats mecquois lancés à sa poursuite, il n'eut que le temps de se cacher dans une grotte. Il en eut un tel ressentiment envers ses compatriotes de la Mecque que ses harangues devinrent violentes. C'était en 622 de l'ère chrétienne, cette débandade fut appelée Hégire (Fuite), début du calendrier musulman. Mahomet fut bien content d'être recueilli, lui et ses "muhadjiruns" (réfugiés),  par les Juifs de Yathrib, desquels il retiendra certaines prescriptions, comme le jeûne, les interdits alimentaires et la qibla (orientation de la prière) vers Jerusalem. A noter également qu'une autre partie de ses disciples avait réussi à fuir vers l'Ethiopie chrétienne.
La 2ème raison du durcissement de son discours vient de ces Juifs qui lui ont sauvé la vie: quand il se sentit en position de force, il chercha des prétextes pour les chasser de leurs terres et s'accaparer les biens et les maisons de cette riche oasis. Méthode perpétuée jusqu'à nos jours par ses disciples, où qu'ils soient, et qu'ils reproduisent même en Europe, se sentant peut-être en position de force. C'est donc à partir de ce moment que son Allah, par l'intermédiaire de Gabriel, lui fit "descendre" toutes les sourates qu'il voulait, pleines de cette haine, de cette violence et de cette intolérance qu'on lui connait. Ce sont les sourates dites post-hégire. Les Juifs de Yathrib n'ont pas été payés de l'hospitalité qu'il lui on accordé, ils ont fini au mieux exilés, au pire la gorge tranchée, leurs enfants furent convertis de force et leurs femmes finirent esclaves sexuelles. Rien de plus normal pour le gourou et ses sbires. Et Yathrib la Juive devint Al-Madīna an-Nabi, "la Ville du Prophète", aujourd'hui Médine.

Voilà donc ce fameux faux-prophète aux deux visages: l'un presque normal, inspiré du christinisme qu'il avait eu l'occasion de cotoyer et d'apprendre lors de ses voyages en caravane avec son oncle marchand, l'autre bélliqueux, raciste, cruel, violent, rancunier, conquérant et meurtrier. Il y a un hadith qui dit que "l'Islam est attaché à Médine comme le serpent à son trou". Les musulmans d'aujourd'hui ne le démentent pas, ils sont attachés à la violence et à l'assassinat "comme le serpent à son trou".

Pour revenir à la sourate 96, il s'agirait probablement de la 1ère dans l'ordre chronologique. C'est la raison pour laquelle la violence verbale en est contenue: pas d'incitation au meurtre ou à la haine. A peine quelques menaces de sanctions de la part de dieu. La voici intégralement (traduction de Hamidullah):

Sourate 96 al-Alaq (l'Adhérence), pré-hégire
1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
2. qui a créé l'homme d'une adhérence.
3. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,
4. qui a enseigné par la plume [le calame],
5. a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas.
6. Prenez-garde! Vraiment l'homme devient rebelle,
7. dès qu'il estime qu'il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse).
8. Mais, c'est vers ton Seigneur qu'est le retour.
9. As-tu vu celui qui interdit
10. à un serviteur d'Allah (Muhammad) de célébrer la Salat?
11. Vois-tu s'il est sur la bonne voie,
12. ou s'il ordonne la piété?
13. Vois-tu s'il dément et tourne le dos?
14. Ne sait-il pas que vraiment Allah voit?
15. Mais non! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet,
16. le toupet d'un menteur, d'un pécheur.
17. Qu'il appelle donc son assemblée.
18. Nous appellerons les gardiens (de l'Enfer).
19. Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi .

Mes sources:
   - "L'Islam, cet inconnu" de Roger Caratini (neutre, plutôt pro-musulmans),
   - "L'islam des Interdits" de Anne-Marie Delcambre (anti-musulmans),
   - //www.islam-ahmadiyya.org/biographie-de-muhammad-mohammad-saw.html (musulmans orthodoxes).

 


07/09/2012
0 Poster un commentaire