Apostat Kabyle AK

Statut (peu enviable) de la femme en islam.

 
Connaissez-vous ce proverbe: "quand tu rentres chez toi, bats ta femme. Si toi tu ne sais pas pourquoi, elle elle sait"? Il parait qu'il est musulman, ou arabe, je ne sais plus. A de très fortes probabilités! Car les femmes en islam sont quantité négligeable.

Voici le statut peu enviable de la femme, tel que l'a défini le dogme des musulmans:

- 1° Les femmes sont inférieures aux hommes, elles ont une intelligence limitée.
- 2° Les femmes, vous pouvez les battre. Vous pouvez les confiner dans leur chambre jusqu'à ce qu'elles vous obéissent.
- 3° Le témoignage d'une femme vaut la moitié de celui d'un homme.
- 4° Une femme hérite de la moitié de ce qu'un homme hérite.
- 5° Les femmes doivent "ramener sur elles leurs grands voiles".
- 6° Les femmes doivent "baisser leurs regards".
- 7° Les femmes sont impures, à cause des menstrues.
- 8° L'enfer est peuplé en majorité de femmes (hadith sahih).
- 9° Un homme peut épouser quatre femmes.
- 10° La femme est un butin de guerre (sira: biographie).
- 11° Un homme peut épouser la femme de son fils adoptif.
- 12° Un prophète peut prendre 11 femelles (dans son cas, c'est le terme qui convient) ainsi qu'une esclave à son service: Maria la Copte, fille de Siméon (sira: biographie).
- 13° Un musulman peut épouser une fillette de 9 ans et donc la mutiler à vie.

On peut ajouter que les musulmans, à l'instar de leur rassoul, peuvent abuser des femmes qu'ils jugent impudiques. Ils peuvent les violer autant qu'ils veulent. Ils peuvent se "venger" d'elles si elles se font violer ou si elles ont des relations extra-conjugales. Pour les musulmans, c'est le "crime d'honneur", qui se traduit dans le meilleur des cas par des jets d'acides au visage et dans le pire des cas, par une mort atroce. De récentes affaires judiciaires chariaques servent désormais de jurisprudence: des femmes violées ont été condamnées, parfois à mort par lapidation, tandis que les hommes qui ont été jugés pour "crimes d'honneur" sont ressortis libres des tribunaux, y compris dans la Turquie "moderne" qui frappe à la porte de l'Europe.
Entre 622 et la mort du rassoul des musulmans, cette pratique était courante: après les razzias, les femmes butin de guerre passaient d'une tente crasseuse à l'autre, d'une paillase pouilleuse à une autre. Le rassoul et ses brigands se devaient de ne pas les engrosser pour ne pas qu'elles perdent de leur valeur au marché aux esclaves, ils pratiquaient donc le coït interrompu.

Que dire aussi de cette pauvre vieille femme, Oum Qirfa, que le rassoul a fait écarteler par des chameaux! Cette histoire invraissemblable est bien sûr contestée par les musulmans dans la forme qu'on lui connait généralement, c'est pour cette raison que je vous livre leur version, pour ne pas être accusé de tromperie. Car pour ce qui est de tromperie, de mensonge, de taquiya et de falsification historique, les musulmans ne sont pas les derniers:
"Zayd (raa) en fit part au Prophète Muhammad (saws) qui lui dit d'attaquer de nuit par surprise pour venger cette attaque et qu'elle ne reste pas sans justice. Zayd (raa) les attaqua donc à Wadi al Qoura et en tua plusieurs parmi eux. Qays ibn Muhassir tua Mas'ada ibn Hakama. Puis, Oum Qirfa, sa fille et 'Abdallah ibn Mas'ada furent fait prisonniers".
"Zayd (raa) ordonna à Qays ibn Muhassir de tuer Oum Qirfa, la chef de cette tribu qui avait causé la mort de plusieurs musulmans en les attaquant pendant leur voyage commercial. Qays la fit écarteler par des chameaux puis elle mourut assez tragiquement. Ces rapports sont ceux de Tabari, d'Ibn Sa'd et d'Ibn Hisham". (
//blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/muhammad-saws/desinformations-sur-le-prophete-saws/le-prophete-muhammad-sws-aurait-commandite-le-meurtre-d-oum-qirfa)


Il y aurait tellement à dire à propos des femmes et de l'islam: sur la garde des enfants, l'interdiction de voyager seule, l'interdiction d'avoir un compte en banque séparé, l'interdiction de serrer la main d'un homme, etc ... La plupart de ces pratiques tendent à disparaître d'elles-même, sauf chez certains puristes, de ceux qui se teignent la barbiche au henné. Les femmes et l'islam, de quoi remplir une bibliothèque!
 
Mais il y a un aspect à considérer, c'est le cas du divorce: il n'existe simplement pas en islam, il n'y a que la répudiation. Celle-ci se fait d'ailleurs d'une manière expéditive, par un simple mot pronnoncé 3 fois par le mâle-dominant: "talaq, talaq, talaq"! Et le tour est joué, le "mari" peut échanger sa femelle de 40 ans contre deux de 20 ans. Quant à la femme, elle peut aller se faire traiter de moins que rien (je suis poli) chez ses parents, car elle n'a souvent pas d'autre choix, à 40 ou 50 ans !!! Mineure à vie.
Sur le "divorce", lire ce qu'en disent le coran d'une part, et les exégètes musulmans d'autre part:  //www.islamophile.org/spip/Sourate-At-Talaq-Le-Divorce.html 

 
 
Allez comprendre pourquoi les femmes adhèrent à ce dogme maléfique. En supposant qu'il y a autant d'hommes que de femmes, on peut déduire qu'il y aurait donc 750 millions de femmes masochistes dans le monde? Ou bien 749 millions (environ) de femmes ignorantes. Qui sait?


15/09/2012
12 Poster un commentaire