Apostat Kabyle AK

Obama: "Je suis musulman" 1/3

Article de Pamela Geller
//atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2010/06/-obama-tells-egyptian-foreign-minister-i-am-a-muslim-stealth-coup-on-the-white-house.html


"Je suis musulman", a dit Obama à un ministre égyptien.

Le président Barack Obama et la Première Dame Michelle Obama posent pour une photo lors d'une réception au Metropolitan Museum de New York avec Ahmed Aboul Gheit, ministre des Affaires étrangères de la République arabe d'Egypte, et de SE Laila Kamal El Din Salah


Le ministre Égyptien des Affaires étrangères, M. Ahmed Aboul Gheit a dit qu'il avait eu un tête-à-tête avec Obama, dans lequel le président Obama lui a dit qu'il était encore musulman, le fils d'un musulman, que son beau-père musulman, que ses demi-frères au Kenya sont musulmans, et qu'il était favorable à l'agenda (à l'ordre du jour) musulman.

C'était au cours de la semaine du 14 au 18 Janvier 2010, dans un reportage diffusé sur Nile TV.
Obama a demandé que le monde musulman fasse preuve de patience. Il a promis qu'une fois qu'il aura surmonté certains problèmes intérieurs américains (Healthcare), il montrerait au monde musulman ce qu'il ferait avec Israël.

Voici le passage de l'émission de mai 2010 «Israël Taday». C'est à la page 3 dans un article intitulé d'Aviel Schneider intitulé «Obama, une  catastrophe stratégique»:

Le sentiment parmi la population israélienne est que Obama apaise le monde musulman au détriment d'Israël. "Le président américain m'a dit en confidence qu'il est musulman", a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit sur ​​Nile TV.

Cela pourrait expliquer pourquoi Obama a demandé que le terme «extrémisme islamique» ne soit plus utilisé dans les documents et les déclarations officielles du gouvernement. En outre, les États-Unis accusent maintenant Israël de nuire aux intérêts américains au Moyen-Orient. Le général David Petraeus, chef du commandement central américain, a déclaré que l'intransigeance d'Israël sur la résolution du conflit avec les Palestiniens met en danger les forces américaines en Irak et en Afghanistan. Même le Congrès américain examine le comportement d'Obama, comportement humiliant envers Netanyahu. Les trois quarts de la Chambre des représentants, 337 des 435 membres, ont signé une lettre bipartite envoyée à Hilary Clinton et qui exprime la "profonde inquiétude sur les tensions récentes" entre les deux pays, et exige que les tensions soient aplanies rapidement et en privé.

"Obama est un réel problème pour Israël",  a dit un haut fonctionnaire à Yediot. "Il est la plus grande catastrophe stratégique d'Israël." Le journal a également cité un autre fonctionnaire qui estime que, pour la première fois de l'histoire des Etats Unis d'Amérique, Washington a changé de camp. "La Maison Blanche et l'Administration Obama mettent la pression uniquement sur Israël, mais ne demandent en contrepartie aucune concession aux Palestiniens" , a-il ajouté.  "Ces demandes américaines sont inacceptables"://ivarfjeld.com/2010/06/08/egyptian-minister-obama-told-me-he-is-a-muslim/#comment-4858

"Obama m'a dit qu'il est encore musulman, qui appuie le programme musulman".Déclaration faite par le ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Abul Gheit sur ​​Nile TV


 Adul Gheit a indiqué qu'Obama a dit aux Arabes de faire preuve de patience. Obama a promis qu'une fois qu'il aurait surmonté certains problèmes nationaux, comme la réforme des soins de santé, il montrerait au monde musulman la façon de traiter avec Israël.
Source: revue israélienne, Israël Today.

Ce qui consiste à imaginer un officier SS qui se ferait élire président durant de la Seconde Guerre mondiale.
Tous les pays du monde libre doivent être au courant d'un tel changement radical catastrophique dans la direction du monde libre (comme en témoignent les événements de l'année écoulée).

Il a prêté serment pour protéger et défendre la Constitution des Etats Unis, et pourtant il a fait le tour du monde pour promouvoir l'islam et la charia (loi islamique).

Le prétendu échange entre Obama et Gheit serait presque certainement arrivé au début de Janvier 2010 , lorsque Gheit s'est rendu à Washington DC en mission officielle, pour "les négociations de paix au Proche-Orient."

Selon ABC News: Le jeudi, Janvier 7 mai 2010, l'Associated Press a rapporté que «Clinton et Mitchell doivent se réunir" avec Gheit, le vendredi 8 Janvier 2010.

Le vendredi 8 Janvier 2010, Hillary Clinton [dont la conseillère est la fille de la présidente de la branche féminine des Frères Musulmans, qui est par ailleurs proche du président égyptien Morsi] et Gheit ont parlé les uns avec les autres. Le Département d'Etat américain a fourni une  vidéo de cette réunion: //www.state.gov/secretary/rm/2010/01/134980.htm

Le samedi 9 Janvier 2010, NPR a parlé avec Gheit au sujet de sa visite:

- Lire la vidéo: Obama "My Muslim Faith"
//www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=122394502

Ce sont des nouvelles dévastatrices, et pourtant aucun média n'en parle. Un djihad furtif sur la Maison Blanche. Rappelez-vous, lors de sa campagne, moi et d'autres ont été "écorché" pour l'utilisation du prénom d'Obama. Nous avons été accusés d'avoir sous-entendu qu'il était un crypto-musulman. Nous ne pouvions pas parler de son expérience,de sa scolarité islamique, ses liens avec l'islam. Cependant, j'ai méticuleusement documenté son origine musulmane dans mon livre prêt-à-être-publié: "La présidence Post-américaine: la guerre de l'administration Obama sur l'Amérique" .

Il est devenu trop clair après son élection de voir comment il était fier de son nom musulman et sa famille. Il l'a dit clairement quand il a donné sa première interview à des médias musulmans et se vantait de ces choses. Mais souvenez-vous, il était verboten de parler de ces choses pendant la campagne présidentielle. C'était un (haut) niveau de tromperie et de dissimulation, de la taqiya.

(D. 923) un célèbre tafsir de al-Tabari (un exégète du coran) ouvrage de référence et d'autorité dans l'ensemble du monde musulman. En ce qui concerne le verset 3.28 ["Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d'Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux. Allah vous met en garde à l'égard de Lui-même. Et c'est à Allah le retour], Tabari a écrit: «Si vous [les musulmans] êtes sous leur autorité [des infidèles], craignez pour vous-mêmes, comportez-vous loyalement avec eux, par votre langue, tout en hébergeant à l'intérieur de vous toute votre animosité.... Allah a interdit aux croyants d'être amicaux ou en termes intimes avec les infidèles . sauf quand les infidèles sont au-dessus [détiennent l'autorité]. Dans un tel cas, laissez-les agir, soyez amicaux envers eux". Toujours en ce qui concerne 3:28, Ibn Kathir écrit: «Celui qui à n'importe quel moment ou n'importe quel endroit craint leur représailles[des infidèles], aucun mal à se protéger en adoptant une apparence [amicale]." Comme preuve de cela, il cite un proche compagnon de Mahomet, Abu Darda, qui a dit: «Montrons des visages souriants [aux infidèles], alors que nos cœurs les maudissent". Un autre compagnon de Mahomet, al-Hassan, a déclaré: «pratiquer la taqiyya est acceptable jusqu'au jour du Jugement Dernier Source: «La guerre et la paix - et la tromperie - en Islam" par Raymond Ibrahim

Obama est un gros menteur. Pourquoi? Pourquoi mentir si vous n'avez rien à cacher?

Bien sûr, si Obama se dit musulman, il pratique la taqiya - la tromperie utile pour faire avancer l'islam. Il a réalisé avec brio sa taqiya lors de son élection: il a menti avec un mépris éhonté. Et il a clairement affiché sa haine toute islamique du Juif, cela a été douloureusement clair dans son impensable réprimande d' Israël.

Faut-il s'étonner que son conseiller chargé du terrorisme parle arabe, appelle Jérusalem par son nom musulman: Al-Quds et déclare que le djihad est un «principe légitime de l'islam»?

Le président Barack Obama salue le ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit au Sommet sur ​​la sécurité nucléaire 12 Avril 2010, à Washington



Nous savons que Gheit s'est entretenu avec Obama en Avril 2010 à DC - consultez la liste des participantssur le site de la Maison Blanche White House.gov:
//www.whitehouse.gov/the-press-office/world-leaders-and-heads-delegation-attending-nuclear-security-summit

Son Excellence Ahmed Aboul Gheit du ministre des Affaires étrangères de la République arabe d'Egypte a rencontrés plus d'une fois Obama. Gheit a eu un entretien privé avec lui en mai 2009.


             Egypte: Obama "The Boy King"
 

Pire encore, le mois dernier Gheit a appelé Israël « l'ennemi ». Ceci après qu'Israël ait rendu le Sinaï à l'Egypte (qu'Israël avait gagné dans une guerre défensive), avec tout son pétrole en échange de la «paix».


Incroyable et indécent! Le Président des Etats Unis qui se prosterne devant un émir, comme n'importe quel vassal musulman devant son supérieur ! 


Note personnelle: il faut aussi savoir que:

- les USA d'Obama ont un programme de livraison de chasseurs F 16 à l'Egypte de Morsi et des Frères Musulmans (16 livraisons sont prévues pour l'année 2013),
- par ailleurs, le 2ème pays à recevoir la plus grosse aide de la part des USA est cette même Egypte islamiste,
- l'administration Obama a allégé les procédures d'entrée aux USA pour les musulmans du Golfe, particulièrement les Saoudiens,
- l'administration Obama a démantelé les services spécialisé de lutte antiterroriste mis en place après le 11 septembre 2001,
- Obama et son administration ont négligé l'enquête sur l'assassinat atroce de ses représentants diplomatiques à Bengazi (Libye) et caché aux Américains la vérité sur cette affaire. Comme sur beaucoup d'autres impliquant des musulmans, le traitement des suites de l'attentat de Boston en est une preuve flagrante.



17/05/2013
6 Poster un commentaire