Apostat Kabyle AK

Les Boubakeur père et fils: le père

 

Suite et fin de la "saga" des Boubakeur:

Le père Si Hamza Boubakeur.


 
Personnage considéré comme un fidèle allié de la France, il a su gagner la sympathie des hommes politiques français successifs durant la période où il fut recteur et ce, dès sa nomination en 1957. Malgré ses démélés avec la Justice pour une histoire de conflit avec un salarié, arriérés d'impôts, trafic de permis de conduire et une condamnation pour un délit de faux en écritures, il est plutôt bien considéré du sérail politique français, même s'il semble horripiler Giscard d'Estaing.

A travers quelques extraits de son livre "Traité moderne de théologie islamique", on va essayer de découvrir le personnage.

Ca commence mal pour le père Boubakeur: il est pris en flagrant délit de "mensonge utile", autrement dit de taquiya! Quand il affirme que son dogme est plein d'amour et de tolérance, il sait très bien que son allah lui pardonnera, car son mensonge énorme, il l'a énoncé "pour le bien de l'islam":

"L’islam n’est pas une religion de guerre, de violence, d’agression et de désunion génératrice de conflits. [...] On a dit et redit, avec une insigne mauvaise foi, que l’islam s’est répandu par l’épée à travers le monde. C’est une calomnie. Le Coran exclut toute conversion forcée: Pas de contrainte en religion".

Tout le monde sait que l'islam ne s'est imposé nulle par autrement que par le sabre, le seif. Dès ses origines, donc même avant Médine, l'islam de Mahomet fut bien un affaire de cimeterre, de sseif. Hamza Boubakeur termine sa citation par le verset abrogé "pas de contrainte en religion" alors qu'en tant que théologien, il ne peut pas ne pas ignorer ce fait. Preuve flagrante de taquiya, mais à son époque, on ignorait totalement ce concept en Occident. Son mensonge passe plus facilement.

Page 84, il évoque la naïveté des juifs:

"Avec candeur ou ignorance la Thora attribue aux Patriarches un âge qui dépasse parfois, et contrairement à la nature et au bon sens neuf siècles. Moïse y est représenté non pas comme un prophète de l'humanité, mais comme un chef nationaliste, raciste, sectaire qui n'hésite pas à tuer, pour défendre les Juifs, dont il est l'avocat attitré auprès de Dieu. Aaron (Harûn), son frère aîné et son assistant, joue dans la Thora un rôle équivoque : il est sinon l'instigateur, du moins l'initiateur de la fabrication du Veau d'or".

Alors que l'islam est scientifique, on n'y trouve ni candeur ni ignorance? La Terre plate, les 600 Ailes de l'Ange Gabriel, la multitude d'erreurs scientifiques ou aberrations n'en sont pas pour les musulmans. Ni les anachronismes. Pourtant, certains de leurs récits sont d'une naïveté infantile, voire débilisante (voir mes posts "Autres contes à dormir debout"  //apostat-kabyle.blog4ever.com/blog/lire-article-457071-2061441-autres_contes_a_dormir_debout.html et "Conte à dormir debout ... un de plus!" //apostat-kabyle.blog4ever.com/blog/lire-article-457071-2063943-conte_a_dormir_debout_____un_de_plus_.html ).

Il ne trouve aucune naïveté non plus dans les légendes concernant les djinns (dont la nourriture est composé d'os et de crottin, nous enseigne son gourou [sic, c'est la science de Mahomet qui le dit, prière de ne pas rire]):

"Dans le Coran, il est question de djinns et l’exégèse admet leur réalité. Les uns sont bons, les autres sont mauvais. Il y a parmi eux des croyants, soumis à Dieu et des infidèles rebelles. Ils forment une communauté spéciale et vivent en marge des hommes. Ils ne doivent pas être confondus avec les anges créés de lumière (nûr), car ceux-ci sont créés d'un feu sans fumée" (page 76).

Naturellement, Boubakeur père ne porte pas les juifs dans son coeur, mais il en a autant envers les chrétiens, même si on raconte que son père l'appelle  "le petit chrétien": 

"La question de l'ascension corporelle de Jésus et de sa mère au ciel doit être également reconsidérée à la lumière des Evangiles. Or, nulle part dans l'Évangile selon Matthieu et l'Évangile selon Jean, il n'est fait mention de cette ascension. [...] Le Coran enseigne que la crucifixion de Jésus fut pour ses persécuteurs une simple illusion. Autant dire que l'Islâm tient pour irrecevable le dogme de sa résurrection c'est-à-dire la réapparition de Jésus, trois jours après la mise au tombeau de son corps [...]" (page 94).

Alors que l'épisode du voyage nocturne de son gourou Mahomet est au moins autant irrecevable et bien plus  hypothétique (lire mon post "Voyage Nocturne" //apostat-kabyle.blog4ever.com/blog/lire-article-457071-9516408-voyage_nocturne.html ).

Pour finir, un petit rappel de sa conception du monde, conception d'un racisme primaire immonde, conception partagée par tous les musulmans: "la nationalité musulmane est une supranationalité" [...] Elle est au-dessus de toutes les nationalités fondées sur la race, la langue, la politique, l'intérêt, les données de l'histoire ou de la géographie.  (voir "BOUBAKEUR PÈRE ET FILS: Famille tuyau-de-poële - 1er sujet" //apostat-kabyle.blog4ever.com/blog/lire-article-457071-9688349-boubakeur_p_re_et_fils__famille_tuyau_de_poele___1.html ).
 


En conclusion à cette "saga" de la famille Boubakeur, lire "Histoire de la Mosquée de Paris //coranix.org/111bis/mosquee_paris.htm.


26/12/2012
0 Poster un commentaire