Apostat Kabyle AK

ISLAM versus JAHILIYA

 

 


1er ROUND

Période anté-islamique:
La période anté-islamique a été appelée la Jahiliya par les musulmans. Qu'on peut traduire par "ignorance". Pourtant, c'est  à cette époque que vécut le grand poète Tarafa, celui dont les mu'allaqât (poèmes) étaient très appréciés. Mu'allaqât qui formèrent incontestablement la plus élaborée des formes littéraires de l'Arabie, selon les spécialistes du genre. Quant à l'autre forme de poèsie pratiquée avant l'avènement de l'islam,c'était la qafidah, forme de poésie littéraire aujourd'hui disparue.
Période musulmane:
L'islam n'aime pas beaucoup  (pas du tout) les arts: il est interdit de reproduire les personnages de son culte, il est interdit de chanter sauf à paslmodier le coran. Depuis l'avènement de l'islam, la qafida des Anciens a été remplacée par la "qasîda" ("éloges au saint prophète"). La poèsie et le théâtre ne sont pas très bien vus en Islamie. C'est que le gourou avait là encore servi d'exemple. En effet, il fit exécuter un grand nombre de poètes. Rien que durant l'année 624, il en fit décapiter 5, ainsi qu'une femme qui a eu l'audace de le critiquer. On n'a que faire de littérature en Islamie, sauf dans la sublimation du dogme et de son "prophète"!
  
===> avantage à la Jahiliya.
 ___________________________________________________________________________

2ème ROUND

Période anté-islamique:
Les Arabes étaient amateurs de vin, ils le faisaient venir de Syrie et de Mésopotamie. Le poète al-Nâbigha nous en fait l'éloge:
1 « Holà ! Debout avec ta cruche et verse-nous
A boire, sans rien garder, de ces vins d’Anderine
2 Que l’on coupe (on dirait qu’on y met des crocus,
Quand donc avec l’eau se mélange, brûlante)
3 Et qui libèrent l’être soucieux de sa passion
Si jamais il en goûte assez pour s’apaiser ».
(…)
13 « Elle te laisse voir, quand tu la surprends, seule
Et qu’elle est à l’abri des yeux des gens haineux,
14 Les deux bras d’une blanche chamelonne au long col
A la robe racée, qui n’a jamais porté,
15 Un sein comme un ciboire, taillé dans l’ivoire, tendre
Et que jamais aucune paume n’a touché,
16 Les deux versants d’un dos, doux, svelte et allongé,
A la croupe charnue, et parties contiguës,
17 Un haut de hanche tel qu’étroite en est la porte
Un flanc, dont possédé je fus, à la folie ! ».
(…)

Période musulmane:
Mahomet n'aime pas le vin, il l'a aboli pour toujours du gosier des musulmans. Ce qui est vraiment idiot, quand on sait que la plupart des pays musulmans se prêtent très bien à la culture de la vigne tant par le climat que par le sol.

===> avantage à la Jahiliya.
______________________________________________________________________________

3ème ROUND

Période anté-islamique:
Comme le paganisme, le christianisme était assez répandu en Arabie, surtout à Hira et à Ghassan. Ainsi, Hind la femme de Mundhir III, était chrétienne. Elle a fait bâtir une église dont on a retrouvé cette inscription: "Cette église a été bâtie par Hind, fille de Harith Amr, reine et mère du roi Amr ben Mundhir, servante du Christ, sous le règne du roi des rois Chosroès Ier".

Période musulmane:
L'islam n'admet aucune autre religion. Les musulmans sont donc les êtres les plus sectaires du monde, les plus intolérants.

===> Très net avantage à la Jahiliya.
______________________________________________________________________________

4ème ROUND

Période anté-islamique:
La Mecque païenne. On y pratiquait déja le hadj (pèlerinage). La Mecque anté-islamique était une ville ouverte, cosmopolite et multiculturelle, même si le paganisme et le polythéisme y dominaient. On y pratiquait dans la tolérnace les cultes de Manàt, de al-Làt, de Farrâs ou de al-Uzza et bien d'autres encore.
Selon Wikipédia, c'était une "République de marchands, comparable à Venise ou Palmyre, elle réunit les grands marchands de la tribu des Quraychites".

Période musulmane:

La Mecque musulmane. Toujours selon Wikipédia, "on connaît de La Mecque uniquement ce que les sources islamiques, écrites à partir de 750 après Jésus-Christ (Hégire+130 ) nous en décrivent. Aucun auteur contemporain des faits (Nonnosus, Procope de Césarée, les ecclésiatiques syriaques de l'époque) ne connaît la Mecque au Hedjaz". C'est ce qu'on retrouve partout. La destruction de tout ce qui peut renseigner sur la période précédent l'islam. Volonté de cacher et falsifier l'Histoire qu'on retrouve encore aujourd'hui.
Quel contraste avec le blockhaus que cette ville représente aujourd'hui! Ville interdite à quiconque n'a pas prononcé la chahada, la profession de foi.

===> avantage à la Jahiliya.
   ____________________________________________________________________________

5ème ROUND

Période anté-islamique:

Le lois sociales, naturelles et morales qui prévalaient en cette époque de Jahiliya peuvent être résumées par ces tois exemples concrets:
- à cette époque, l'année était basée sur une durée 13 mois lunaires de 28 jours, ce qui donne une année de 364 jours! Du coup, à cette époque où la Vraie Parole n'était pas parvenue, ces sauvages ignares faisaient leur hadj à date fixe.
- la morale des Anciens Arabes interdisait aux hommes de se marier avec leur bru qu'ils auraient auparavant fait divorcer d'avec leur fils, que ce fils soit naturel ou adoptif.
- les tribus se faisaient fréquemment la guerre mais avaient instauré des mois sacrés interdisant pillages et guerres.

Période musulmane:

- le coran a instauré le mois lunaire de 28 jours, ce qui donne un total annuel de 336 jours. Ce qui ne semble pas gêner outre mesure les musulmans, ça les arrange plutôt, ça réduit la durée de leur ramaban.
- le coran a décrété qu'un homme peut faire divorcer son fils afin de pouvoir se marier avec celle qui aura été sa belle-fille. Parce que Zaynab bint Jahsch avait tapé dans l'oeil lubrique de Mahomet, qui décida au plus vite de la voler à son fils adoptif Zayd ibn-Harithah pour l'allonger sur sa natte crasseuse, l'ajoutant à sa collection très officielle de 13 objets sexuels qu'il dénomma "ses épouses". La suite, vous la connaissez, y compris sa conséquence sur l'abérrante interdit de l'adoption en terre d'islam, adoption remplacée par la kafala qui restreint très injustement les droits des "adoptés".
- Mahomet lui-même fit verser le sang durant le mois sacré de rajab, en l'an 2 de l'hégire (624). Il expliqua cette transgression par les fautes graves commises par les Mecquois: "Ils t'interrogent sur la guerre pendant les mois sacrés. Dis: "Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d'allah est de faire obstacle au sentier d'allah, d'être impie envers celui-ci et la mosquée sacrée et d'expulser de là ses habitants . L'association est plus grave que le meurtre". (coran 2.217). Encore un verset "descendu" à bon escient, comme d'habitude.

===> Très net avantage à la Jahiliya.
   ____________________________________________________________________________

6ème ROUND

Période anté-islamique:
Selon les musulmans, avant l'islam, les Arabes d'Arabie étaient des gens incultes, imperméables à la science (et aux sciences). Cependant, en cherchant un peu, on découvre un peuple qui a su acquérir des connaissances considérables, pas toujours empiriques d'ailleurs. Les Arabes de la Jahiliya ont accumulé un savoir énorme pour l'époque. Ils s'enrichirent particulièrement au contact des civilisations byzantines et sassanides et bénéficièrent aussi des apports des civilisations gréco-romaine et perse. Car les Arabes de cette époque étaient ouverts envers les autres et d'une grande tolérance. Leur savoir était basé aussi sur l'observation et la morale et non sur l'acceptation béate des paroles d'un gourou ignare.
Le grand chef arabe Septimius Odenatus (Udhaynah en arabe) et sa femme en furent de bons exemples. Ce chef était l'ami de l'empereur Gallien. Il avait pour femme la légendaire Zénobie (Zayneb) qui lui succéda à sa mort. "Elle fit de Palmyre un foyer culturel brillant du Proche-Orient, attirant artistes, rhéteurs et philosophes, dont le célèbre Longin d’Émèse", nous dit d'elle WIikipédia. Leur fils s'appelait Athénodore, ce qui veut dire "Don d'Athéna". Voila donc des sauvages ignares qui ont les Grecs pour référence, c'est pour le moins paradoxal. Comme est paradoxal l'echec de Rome dans sa tentative de conquête de ces "sauvages" de l'Arabie par Aelius Gallus, quand on sait qu'à cette époque la puissance de Rome avait asservi presque tout le monde connu. Ce qui n'êmpécha nullement le païen al-Nu'man (malgré sa cruauté) et surtout son fils al-Mundhir ibn al-Nu'man de faire édifier dans le pays des églises chrétiennes.

Période musulmane:
En 622, Mahomet a juste le temps de prendre ses jambes à son cou et de fuir la Mecque, où lui et ses mercenaires "muhajirun" sont devenus indésirables. Il trouve refuge dans la tribu juive de Yathrib. Usant d'abord de ruse puis employant la force et l'intimidation dès qu'il fut suffisamment en position de force, il finit par pousser à l'exil les habitants de cette riche oasis, lui abandonnant tout: terres, maisons, bétail, richesse. Les récalcitrants furent égorgés sans pitié.
Cette oasis lui servit de base pour ses conquêtes au cours desquelles il faisait égorger sans pitié ses ennemis vaincus.
Encore Wikipédia: "Un conflit s'installe avec les tribus juives, qui se termine par l'expulsion brutale de deux tribus, puis, après jugement, massacre de la totalité des hommes et mise en esclavage des femmes et des enfants de la troisième. L'émergence de ce type de violence organisée va saisir de stupeur les Arabes en général". [les Arabes de la Jahiliya]. Ces méthodes allaient devenir le scénario de toutes les razzias que Mahomet et ses sbires allaient mener à travers le Hidjaz.
Ensuite, il serait fastidieux de simplement nommer toutes les razzias, raids et expéditions de Mahomet et ses mercenaires, dont le but à chaque fois était de détrousser les nombreuses caravanes qui reliaient Damas à la Mecque, tuer tous les hommes, s'accaparer leurs richesses et leur bétail, convertir les enfants, garder les femmes comme esclaves sexuelles avant de les revendre. Et plus tard de s'attaquer aux autres oasis de la région. Son sadisme le poussa jusqu'à faire écarteler une vieille femme, Oum Qirfa . Voici l'histoire rapportée par Tabari:
"Cette année, une expédition conduite par Zayd ibn Harithah fut mise sur pied contre Umm Qirfa, au mois de ramadan . Pendant cette attaque, Umm Qirfah (de son vrai nom Fatimah bint Rabiah ibn Badr) subit une mort cruelle. Il attacha ses jambes avec deux cordes, et ensuite à deux chameaux, et ils la déchirèrent en deux morceaux. C’était une très vieille femme".
Au passage, notons une autre transgression du mois sacré. Mais le comble de l'immoralité et de l'horreur est que cette vieille femme avait une fille: Jariya bint Malik ibn Hudahyada ibn Badr. Le brigand de Mahomet qui la captura, il l’offrit au gourou lubrique qui ensuite l'offrit à un de ses compagnons, Hazn ibn Abu Wahb.

===> Avantage définitif à la Jahiliya.






On se rend donc rapidement compte de l'erreur des musulmans, qui ont ainsi baptisé cette période Jahiliya alors que l'ignorance est bien plus dans leur camp, malgré toute l'Omnipotence et surtout toute l'Omniscience de leur allah.
Le coran nou dit encore que les Arabes du désert sont les plus endurcis dans l'infidélité et l'hypocrisie! Il parle bien évidemment des Arabes sauvages de la Jahiliya, avant l'arrivée de la "Science", descendue du ciel, portée par l'Archange Gabriel Aux 600 Ailes.
Force est de constater que les plus hypocrites ne sont pas forcément ceux qu'on croit.

Je voudrais juste terminer en disant que ce que les musulmans appellent  la Jahiliya, d'autres l'ont appelée "Epoque de l'Arabie heureuse"!


13/08/2012
1 Poster un commentaire