Apostat Kabyle AK

Islam apaisé? Est-t-il possible ou est-ce encore de la taquiya?

 

 

Prémices d'un islam apaisé, à réformer?
Ou est-ce simplement le fin du fin en matière de taquiya?



La presse nous apprend qu'une délégation française d’imams et d’associations musulmanes effectue un voyage hautement symbolique en Israël et dans les Territoires palestiniens. Un déplacement pour délivrer un message de paix au Proche-Orient mais aussi en France:

Des imams français prônent la paix en Israël et dans les Territoires palestiniens

Des imams français prônent la paix en Israël et dans les Territoires palestiniens


//www.france24.com/fr/20121112-imams-francais-israel-visite-historique-restaurer-vivre-ensemble-territoires-palestiniens-conflit-islam-juifs

Quelle teneur vont-ils donner à leurs discours? S'adressera-t-il à tous les musulmans du monde, auquel cas il est de suite voué à l'échec, face au rigorisme saoudien? Ou bien, sera-t-il adressé simplement aux musulmans français? Dans ce cas, la portée réduite en fera un non-événement.

Quand l'imam Hassen Chalghoumi nous prévient contre les amalgames et nous dit que "l'image de la France est celle de la diversité et pas celle de Mohamed Merah ou de trois ou quatre fanatiques abrutis", on est bien conscient qu'il cherche pour le mieux à s'en convaincre lui-même, car la la réalité est malheureusement aux antipodes de sa déclaration. Ne serait-ce que par la menace de mort qui pèse sur lui, accusé par ses coreligionnaires de sortir de l'islam véritable dans ses appels à la paix et à la tolérance. Ou par les milliers ou centaines de milliers de musulmans des banlieues pourries qui vouent un culte au même Merah, à Youssouf Fofana ou à ben Laden. Les mêmes qui multiplient aussi les agressions de toutes sortes envers ceux qui ne sont pas comme eux, pas musulmans. Force est donc de constater une nouvelle fois que les musulmans se voilent la face, ou plutôt essaient de nous tromper. Qu'on arrête de voir les événements de notre quotidien par le petit bout de la lorgnette, les violences ne sont pas le fait de "minorités extrémistes" comme on veut nous le faire croire. Les actes se multiplient trop et trop souvent, à travers toute la France.

On nous dit aussi que "rien ne peut être assimilé à du nazisme". Les crimes commis chaque jour en Islamie, les égorgements, lapidations, crucifixions, exécutions sommaires par pendaison ou par décapitation, mains coupées etc ... commises au quotidien par les musulmans ne sont pas des actes barbares pires que le nazisme? Les attentats du 11 septembre, ceux de Londres, de Bombay, de Madrid ou d'ailleurs ne sont pas des actes pire que le nazisme? Jamais les nazis n'ont osé assassiner un Ambassadeur et 3 autres employés d'Ambassade, en leur faisant subir des outrages indignes d'êtres humains. Faut-il aller jusqu'à rappeler tous les rapprochements et les convergences d'idées entre le nazisme et les musulmans, à commencer par le premier d'entre eux, le Grand Mufti de Jérusalem, qui par ailleurs était l'oncle du sinistre Yasser Arafat? Rappeler aussi qu'à la fin de la 2ème guerre mondiale, les pays arabo-musulmans, Egypte en tête, ont accueilli à bras ouverts et recueilli les criminels nazis, et que ces criminels ont été les conseillers particuliers des gouvernants arabes durant des décennies et qu'ils ont ainsi influencé les politiques arabes du Moyen-Oreint? Faut-il rappeler que leur influence est encore présente aujourd'hui, plus que jamais?

Plutôt qu'admettre la réalité, même si elle dérange beaucoup et beaucoup de monde, il est plus facile de reporter encore une fois la faute sur les autres. En l'occurrence, sur Israël et sur les juifs. Et de hurler avec les loups, et de chercher encore une fois à éluder le vrai problème en en créant un faux: "on note l’absence de rabbin français" dans cette délégation ! Comme si les juifs ou leurs rabbins étaient à l'origine des problèmes rencontrés dans les banlieues de France et d'Europe, comme s'ils étaient responsables de toutes les tensions, violences et guerres, tous les conflits actuels que vit notre planète: ces événements sont presque tous liés à l'islam et aux musulmans, les musulmans en sont très souvent les instigateurs!

Les musulmans, depuis bientôt 15 siècles, nous ont habitué au pire. A tel point que même leurs intentions les plus louables sont entachées de suspicion!

Oui, la dure réalité est là: même s'il y a des volontés sincères de réforme, la secte islam ne pourra pas évoluer.

Car l'islam ne présente qu'une alternative: continuer à vivre dans le culte de la haine, de la violence, du sang et de la mort, ou bien disparaître. Lui obéir aveuglément ou le rejeter en bloc. Soumission ou Liberté.



13/11/2012
0 Poster un commentaire