Apostat Kabyle AK

Déchéance

Puisque depuis la visite de Ferhat Mehenni en Israël le problème est évoqué par les "autorités" âne-gériennes de le déchoir de sa nationalité [//www.lematindz.net/news/8366-ferhat-mehenni-sera-t-il-dechu-de-sa-nationalite-algerienne.html] , cela induit qu'on en est en 2012 encore dans la logique de l'OLP de Yasser Arafat le terroriste. Israël, ces grands hypocrites se gardent bien de le dire, les gêne, les dérange, ils rêvent tous d'effacer le pays et le peuple de la surface de la terre. Alors que ces hypocrites font sournoisement commerce à tour de bras et en sous-main avec cet Etat qu'ils détestent pourtant plus que tout. Mais il n'en ont heureusement pas les moyens, la déroute infâmante  que connurent 100 millions d'entre eux face à 5 millions de Juifs en 1967 leur en a laissé un souvenir cuisant, ils ne sont pas près de recommencer de si tôt, cette débandade est encore inscrite dans leur chair et s'appelle "Guerre des Six Jours"!

 

Il est admis par tous ceux qui les connaissent bien que tous les pays arabo-muzzo-mafieux n'ont qu'un souhait: récupérer ce coin de désert que les vaillants Israëliens ont su transformer en paradis grâce à leur labeur, leur volonté et leur intelligence. Il est admis aussi que cette terre, durant notre période contemporaine,  vit dans la violence depuis 1920. 

 

  

Petit récapitulatif chronologique des actes de violence et de terrorisme perpétrés par les Palestiniens.

 

- Les émeutes de Jérusalem de 1920: appelées "émeutes de Nabi-Moussa" ou encore "pogrom de Jérusalem": la foule arabo-muzz déchaînée s'attaque aux Juifs, le bilan est de 10 morts et presque 250 blessés et deux femmes juives violées. Car avec les muzz, il est toujours question de viol, une seconde nature chez eux depuis que leur gourou a légalisé cette pratique.

 

- Les émeutes en Palestine mandataire de 1921: les Arabes attaquèrent les Juifs de Jaffa, bilan 47 Juifs et 48 Arabes tués, 146 Juifs et 73 Arabes blessés.

 

- Le massacre d'Hébron de 1929:  perpétré par des policiers et des civils arabes, armés de bâtons et de haches: bilan 67 Juifs tués, des dizaines de personnes y compris des femmes et des enfants blessés. Comme à leur habitude, les Arabes commettent plusieurs actes de viols, de mutilations et de tortures. "Les actes atroces commis par des groupes de criminels impitoyables et assoiffés de sang [...] meurtres perpétrés sur des membres sans défense de la population juive [...] accompagnés d'actes de sauvagerie innommables" déclarera Sir John Chancellor, le Haut commissaire du Mandat britannique pour la Palestine. La ville n'aura plus de population juive jusqu'à la Guerre des Six Jours de 1967.
 

- La révolte de 1936-1939: le bilan des morts s'élève à plus de 5 000 Arabes, 500 Juifs et 200 Britanniques. C'est là que le fumeux et sulfureux Hadj Amin al-Husseini, oncle de Yasser Arafat et qui deviendra par la suite grand mufti de Jerusalem et allié de Hitler, fuit au Liban, participa en 1941 à la révolte irakienne contre les Britanniques avant d'aller se réfugier en Italie puis en Allemagne nazie.

 

- Événements de 1947/1948 en Palestine mandataire: de décembre 1947 à avril 1948, violents affrontements entre Juifs et Arabes dans les villes mixtes de Palestine (Acre, Beisan, Haïfa, Jérusalem, Safed et Tibériade), ainsi qu'à Jaffa.
 

- De 1949 à 1968: l'Égypte entretient une guerrilla terroriste depuis les camps de réfugiés de la Bande de Gaza. Bilans: 400 civils israéliens tués et 900 blessés. Les Palestiniens mènent également des attaques depuis la Cisjordanie (annexée à l'époque à la Jordanie).

 

- 1964: création de l'OLP

 

- De 1968 à 1986, voir la revue PERSEE: "Chronologie des principaux attentats terroristes". //www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1986_num_51_4_3626 ,
où l'on constae que la très grande majorité de tous les attentats commis dans le monde durant cette période sont le fait des terroristes de Yasser Arafat, Fayçal al-Husseini, Rajoub, Dahlan, tous de notoires terroristes, bien évidemment défendus par Leïla Chahid leur porte-parole en Europe et qui entre en convulsions dès qu'on prononce le nom d'Israël.

 

- Depuis 1986, tout le monde a en mémoire les intifadas successives, les attentas suicides, les gamins-kamikases, les niqab sous lesquels on cache les ceinture d'explosifs, sans oublier les roquettes qassam balancées à l'aveugle depuis Gaza, sur les populations pacifiques des villages du sud d'Israël. Certains trouvent à nous dire que c'est de la légitime défense!!! Se faire éclater la panse au milieu d'une foule compacte, dans un bus, un restarant ou dans n'importe quel lieu public, pourvu qu'il soit bondé de civils innocents, envoyer des bombinettes heureusement sans grande précision sur des civils, de la légitime défense: on aura tout vu et tout entendu! Et quand par malheur Israël riposte pour protéger ses enfants et ses vieillards, comme lors de l'opération Plomb durci, c'est le tollé général! Deux poids deux mesures!

Durant toues ces années, on assiste aussi à la création des groupuscules et partis djihadistes et extrémistes : Hamas, Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, Jihad islamique palestinien, Brigades Ezzedine El Kassame, Fatah-Tanzim, etc. Ainsi que le Fatah, qui ne trompe que les naïfs avec sa façade de parti fréquentable, il n'y a qu'à voir son logo guerier pour s'en convaincre. D'ailleurs Wikipédia ne s'y trompe pas, en le désignant comme un parti politique et militaire  [ //fr.wikipedia.org/wiki/Fatah ] . Tout cela sous le regard bienveillant de l'Occident qui continue à deverser ses millions d'Euros pour que les enfants palestiniens puissent disposer de manuels scolaires vantant les mérites du djihad, la culture de la mort et la haine du Juif.
 

Selon Wikipédia:
- "Au 10 juillet 2005, 821 civils israéliens ont été tués, victimes d'actions terroristes palestiniennes (principalement des attentats-suicides), depuis les accords d'Oslo de 1993. Parmi ceux-là, 553 étaient à l'intérieur des lignes de l'armistice de 1949. Les lieux des attentats ont été des bus, des restaurants, des discothèques, des centres commerciaux, une université et des résidences de civils dans des colonies israéliennes de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza".
- "il y aurait eu, selon l'armée israélienne, des exemples d'utilisation par des groupes palestiniens d'enfants pour réaliser des attentats-suicides. Le 16 mars 2005, un garde-frontière israélien près de Naplouse a trouvé une bombe dans le cartable de Abdullah Quran, âgé de 12 ans. L'attentat a été évité uniquement parce que le détonateur placé dans un téléphone portable n'a pas fonctionné. Huit jours plus tard, le 24 mars, Hussam Abdo, âgé de 16 ans, a été arrêté alors qu'il portait une ceinture d'explosifs, après avoir, selon ses aveux, été payé par la branche des Tanzim du Fatah, pour se faire exploser au même point de passage que l'événement de la semaine précédente. C'est un robot téléguidé qui a été utilisé pour désactiver sa ceinture d'explosifs".

 

Donc implicitement, cette logique destructrice induit que le discours de tous les pays muzzo-arbo-mafieux sur l'éradication d'Israël sont encore et plus que jamais d'actualité. Cette logique qui s'exerça aussi très loin du centre du conflit, comme les actes innomables visant en Europe les civils européens ou les sportifs participant aux Jeux Olympiques, ces prises d'otages, etc.

Malgré Camp David en 1978, malgré la Conférence de Madrid en 1991 et malgré les accords d'Oslo. Malgré aussi le Prix Nobel de la Paix usurpé par Sadate en 1978 et par Arafat en 1994 .

Ce qui induit aussi que les accords de camp David ont été signés par les arabo-muz sous la contrainte de Jimmy Carter qui les a pris par la peau du c... et les a obligé à signer. Que ceux d'Oslo l'ont été parce que Bill Clinton fit savoir à Arafat que dorénavant il n'avait plus interêt à bouger le moindre petit doigt s'il ne voulait pas se prendre une grande baffe de saxophoniste dans la gu.... (oui, je sais, mais je ne suis ni journaliste ni historien, du coup je ne suis tenu ni à la déontologie de l'un, ni à la rigueur de l'autre!).

 

Ma conclusion? Nous sommes toujours dans la logique de l'OLP, dont le but final était l'éradication d'Israël et de ses habitants juifs. La seule différence entre hier et aujourd'hui, c'est que la sournoiserie, la fourberie et la taquiya sont plus présents que jamais, dans les actes et dans le discours de tous les dirigeants des pays arabo-mafio-muzz! Donc, il ne faut JAMAIS faire confiance à un muzz.

 

CQFD, et vive Israël, culture de la Vie, contre toutes les cultures de la Mort.



12/06/2012
0 Poster un commentaire