Apostat Kabyle AK

Contes à dormir debout

La Terre a 6 000 ans. Elle n'a que 6 000 ans, tous les bigots du monde vous le diront, à commencer par les Jésuites et les Mahométans

 

Après la période bien connue de sa « création », voilà Adam et sa compagne installé dans l'Eden terrestre. En donnant une compagne à Adam et non un compagnon, Dieu avait bien une petite idée derrière la tête. Peut-être celle de peupler la terre d'humains, mais patience, ce n'est pas le sujet du moment et il ne faut pas brûler les étapes. Donc, la compagne d'Adam fut prénommée Eve, ce qui signifie « mère de tous les vivants », sans nous préciser si elle est mère des animaux, des plantes, des anges extraterrestres, ou encore la mère d'Adam. Ce qui n'aurait rien d'extraordinaire compte tenu des capacités infinies de Dieu, on en a eu un autre exemple plus tard avec un fils de charpentier que lui-même n'avait pas pu concevoir faute d'avoir consommé son mariage.


Mais revenons à nos moutons: Dieu, dans son infini savoir, prit bien soin de doter Adam d'un sexe masculin et Eve d'un sexe féminin. Mais, tant qu'ils n'avaient pas commis la FAUTE, l'accouplement leur était strictement interdit. En réalité, Adam et Eve étaient encore plus bêtes que les autres animaux de la création, puisque l'idée ne les a même pas effleuré: destinés à une vie heureuse et éternelle, ils ne se posaient aucune question, surtout pas les raisons de leurs différences, encore moins l'utilité de cet arbre, appelé « arbre de la science »: planté là sans raison, il donnait des fruits merveilleux auxquels on ne devait jamais toucher. Adam et sa compagne auraient pu rester ainsi des millénaires, ignares et obéissants pour l'éternité au point qu'ils ne se rendaient pas compte de leur nudité. Mais les desseins de Dieu étant impénétrables et sournois, ce qui devait arriver finit par arriver, ils eurent droit à leur part de connaissance. Depuis, les serpents, pourtant créatures de Dieu, sont maudits et doivent aller ventre à terre; les femmes, fourbes et manipulatrices, enfantent sans péridurale; les hommes, influençables et irréfléchis, doivent souffrir pour gagner leur maigre pitance. Dieu, dans son infinie bonté, a décrété que les humains devront souffrir tout au long de leur misérable existence et il décida ainsi que NOUS NAISSONS TOUS COUPABLES.

 

Adam et Eve eurent d'abord 2 enfants. Caïn tua son frère Abel par jalousie, ce qui mit Dieu en colère: il fit de Caïn un vagabond qui partit au loin s'accoupler avec on ne sait qui (une guenon, une bufflonne ou une dinde, personne n'en saura jamais rien) et engendra les « enfants des hommes ». Après la mort d'Abel, Adam et Eve eurent un autre enfant: Seth. Seth s'accoupla avec sa mère, unique représentante féminine sur Terre, pour donner les « enfants de Dieu ». Au passage, on nous apprend que les enfants de Caïn furent tout comme lui, méchants et teigneux, instituant ainsi un préjugé de plus à appliquer à toute l'espèce humaine.

 

Adam vécut 930 ans et ses descendants bénéficièrent d'une semblable longévité. Parmi eux, il est à noter qu'Enoch fut enlevé par des extraterrestres ailés et on nous promet qu'il reviendra un jour sur Terre afin de faire rentrer les nations dans la voie de la pénitence. Car il nous faut tous être de tout temps pénitents, afin de racheter notre faute la plus grosse: être les descendants d'Adam. On notera également que Mathusalem vécut 969 ans, record inégalé à ce jour.

 

Il y eut ensuite l'épisode du Déluge. Pour sauver ce qui devait l'être, Noé construisit un bateau en bois. Il fallait qu'il soit suffisamment grand pour pouvoir y faire entrer tous les animaux de la Terre et la nourriture dont ils allaient avoir besoin pendant les 150 jours que dura leur croisière. Quand tout fut prêt, il se mit à pleuvoir pendant 40 jours sans discontinuer et les eaux montèrent jusqu'à submerger toutes les montagnes. Des esprits chagrins se demandèrent et se demandent encore d'où pouvait provenir cette eau qui inonda tout, des Rocheuses aux Alpes et des Andes à l'Himalaya. Les mêmes esprits chagrins eurent aussi beaucoup de mal à s'imaginer les dimensions du ce fabuleux paquebot, qui devait forcément être beaucoup plus grand que ce qu'on en dit: 300 coudées de long, 50 de large et 30 de haut. Ils se dirent aussi comment ce bateau réussit-il à se stabiliser après la décrue, au sommet du mont Ararat, sept mois après le début du Déluge. Ils se demandèrent également comment l'humanité s'est-elle repeuplée après la grande noyade du Déluge, les seuls humains sains et saufs étant Noé, sa femme et ses enfants. Noé ne dédaignait pas la dive bouteille: lui, le premier vigneron, se prenait régulièrement des cuites mémorables. Au cours de l'une d'elles, 3 de ses enfants le découvrirent dans une position indécente. Chanaan se moqua de lui tandis que les 2 autres, Japhet et Sem, couvrirent sa nudité. Il n'en faut pas plus à ce père exemplaire pour maudire son fils Chanaan et sa descendance, qui pourtant n'y sont pour rien dans cette affaire. Dieu l'entendit ainsi.

 

Dans les épisodes qui suivirent, Dieu eut lui aussi à maudire les hommes à tour de bras: d'abord ceux de la Tour de Babel; ensuite, tous les autres peuples de la Terre, à part Abraham et sa tribu. Très remonté contre l'humanité bien ingrate, il décida de détruire Sodome et Gomorrhe et, tant qu'il y était, 2 autres villes. Il affréta un astronef et envoya des anges dire à Loth le juste et sa famille de quitter Sodome sans tarder. A peine furent-ils dehors qu'une pluie de soufre consuma les 4 villes. La femme de Loth, perfide et curieuse comme toutes les femmes, ne put s'empêcher de se retourner, oubliant les consignes des extraterrestres. Elle fut punie de sa curiosité maladive et fut immédiatement transformée par les radiations nucléaires en statue de sel non iodé.

 

Dieu n'avais pas confiance en l'homme sa créature, à juste raison. Pour l'éprouver, il lui enjoignit d'aller sur le mont Moria et y sacrifier son unique rejeton. L'homme, Abraham, fit un bûcher. Il y installa son fils tant aimé pieds et poings liés et s'apprêtait à lui trancher la tête. A ce moment, un Ange descendit de sa capsule avec un mouton et Isaac fut sauvé in extremis. Depuis ce jour, les moutons renièrent Dieu et ses Saints et versèrent dans le paganisme. Mais Dieu étant au dessus de ces considérations, décida dès cet instant de s 'appeler Allah.

 

Nota

Je ne cherche jamais à remettre en cause des faits réels avérés ou simplement plausibles, mais uniquement à constater la propension des hommes à les utiliser à leur façon et les accommoder à leur sauce, dans le but de tromper leurs semblables. Ainsi en est-il du Déluge: bien des peuples nous ont laissé leurs témoignages, particulièrement dans les légendes arméniennes et babyloniennes, notamment dans l'Epopée de Gilgamech:  "O roi de Shurrupak, fils d'Ubar-Tutu, démolis ta maison pour te faire un bateau! Renonces à tes richesses pour te sauver la vie ! Détournes-toi de tes biens pour te garder sain et sauf ! Mais embarques avec toi des spécimens de tous les animaux" (...). Six jours et sept nuits durant, bourrasques, pluies battantes, ouragans et déluge continuèrent de saccager la terre.

Ou encore chez les Sumeriens. Ces derniers, par exemple, connaissaient l'archipel de Bahreïn, qu'il appelaient le « Royaume de Dilmoun », siège selon eux du Paradis Terrestre. Pour les Sumeriens, Bahreïn est « la seule région du monde qui survécut au Déluge ». Faut-il pour autant prendre leur assertion pour argent comptant? Comment un tel miracle eut pu être possible, quand on nous assène que l'Arche se serait retrouvée après la décrue au sommet du mont Ararat, qui culmine à 5 165 m, alors que le point culminant de Bahreïn, de nos jours, n'est qu'à 122 m? Mais la foi aveugle (pléonasme?) ne s'embarrasse pas de telles contradictions.



02/01/2011
2 Poster un commentaire